Psychiatrie légale

carte des médicamentsDans le domaine de la santé mentale, on utilise le terme « médico-légal » pour décrire une situation où il y a interaction entre le système judiciaire et le système de santé mentale. Une telle situation se produit quand une personne atteinte d’une grave maladie mentale a des démêlés avec la loi après avoir commis un crime. Les tribunaux pourraient déclarer un accusé non responsable criminellement ou, encore, inapte à subir son procès pour cause de troubles mentaux. Le cas échéant, la Commission ontarienne d’examen (COE) adresse la personne visée à un établissement de soins de santé mentale aux termes d’une ordonnance d’évaluation ou de traitement. La COE est chargée de déterminer le niveau de sécurité requis pour protéger et l’individu et le grand public.

À Waypoint, le personnel des programmes de psychiatrie légale fournit aux patients qui ont eu des démêlés avec la loi des services d’évaluation, de traitement, de réadaptation et de réintégration communautaire. Grâce à un plan de rétablissement personnalisé, les patients peuvent passer peu à peu vers des milieux moins restrictifs et retourner dans la communauté, compte tenu de la sécurité publique et des limites qui leur sont imposées aux termes de la décision de la Commission à leur égard.

Waypoint offre un programme médico-légal général à l’intention de la population de la région qu’il dessert, en plus d’être le seul hôpital de la province à offrir un programme médico-légal à sécurité maximale pour hommes adultes. Les programmes provinciaux sont spécialisés dans le traitement des patients dont le comportement en établissement pose un risque grave à leur propre sécurité ou à celle des autres et qu’on ne peut pas gérer en toute sécurité dans un milieu hospitalier moins sécurisé.

Waypoint offre les programmes de psychiatrie légale suivants : 
Programme Brébeuf pour patients médico-légaux régionaux 
Programme d’évaluation médicolégale
Programme Awenda
Programme Beausoleil
Programme Beckwith