Taux d'infection à C. difficile pour les programmes régionaux

2019 / 2020 2020 / 2021 2021 / 2022 
T1 0 0 0
T2 0 0 0
T3 0 0 0
T4 0 0


Taux d'infection à C. difficile pour les programmes médico-légaux provinciaux

  2019 / 2020 2020 / 2021 2021 / 2022
T1 0 0 0
T2 0 0 0
T3 0 0 0
T4 0 0


Que sont les infections associées aux soins de santé?

Il arrive parfois que des patients qui sont admis à l’hôpital attrapent des infections. C’est ce qu’on appelle les infections associées aux soins de santé. Dans le cas de C. difficile, cela peut vouloir dire que les symptômes ont commencé à se manifester 72 heures après l’admission à l’hôpital ou que l’infection était déjà présente au moment de l’admission, mais qu’elle était liée à une admission antérieure au cours des quatre dernières semaines. 

Qu’est-ce que C. difficile?

C. difficile (Clostridium difficile) est une bactérie qui peut faire partie des bactéries normalement présentes dans le gros intestin et une des nombreuses bactéries qu’on peut trouver dans les matières fécales (selles). 

Une infection à C. difficile se produit quand les bonnes bactéries de l’intestin ont été éliminées ou réduites, ce qui permet à la bactérie C. difficile de proliférer et de sécréter des toxines qui peuvent endommager les intestins et causer la diarrhée. L’infection à C. difficile figure parmi les infections les plus courantes dans les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée et une cause connue de la diarrhée associée aux soins de santé depuis une trentaine d’années. 

Qui est à risque d’une infection à C. difficile?

Les personnes en bonne santé ne risquent habituellement pas de contracter une infection à C. difficile. En revanche, les personnes âgées et les personnes atteintes d’une autre maladie ou affection qui sont traitées avec des antibiotiques et certains autres médicaments pour l’estomac sont à risque plus élevé d’avoir une infection à C. difficile. 

Quels sont les symptômes de C. difficile?

Les symptômes habituels sont légers, mais ils peuvent être graves. Il s’agit principalement d’une diarrhée aqueuse, de fièvre, de douleurs abdominales ou d’une sensibilité de l’estomac au toucher. Dans certains cas, il pourrait ne pas y avoir de diarrhée. Il peut y avoir du sang dans les selles, ou non. 

Comment attrape-t-on C. difficile?

C. difficile est la cause la plus courante de diarrhée infectieuse associée aux soins de santé. Comme cette bactérie peut faire partie des bactéries normalement présentes dans le gros intestin, la prise d’antibiotiques peut changer l’équilibre normal des bactéries qui se trouvent dans le gros intestin, ce qui permet à C. difficile de proliférer et de causer une infection. La vieillesse et la présence d’autres maladies graves peuvent accroître le risque d’une infection à C. difficile. 

Comment l’infection à C. difficile se propage-t-elle?

Quand une personne est infectée par C. difficile, les germes dans ses selles peuvent contaminer les surfaces telles que les toilettes, les poignées, les bassins de lit ou les chaises percées. Les mains peuvent devenir contaminées au contact de ces objets. Si, ensuite, on porte les mains à la bouche, on peut avaler le germe. Les mains sales peuvent propager les germes, lesquels peuvent survivre longtemps sur d’autres surfaces si on ne lave pas bien celles-ci. 

La propagation de C. difficile est attribuable à une mauvaise hygiène des mains et au mauvais nettoyage du milieu. Par conséquent, pour bien contrôler les infections, il faut toujours bien se laver les mains et nettoyer à fond le milieu du patient. Le bon lavage des mains de façon fréquente (c.-à-d. se laver les mains et utiliser les désinfectants pour les mains) est le meilleur moyen de prévenir la propagation des maladies infectieuses comme celle associée à C. difficile. 

Waypoint a des pompes de désinfectant pour les mains et des enseignes partout dans l’établissement. Ces pompes se trouvent dans des endroits clés comme les entrées de l’établissement, les cantines, les cafétérias et le café-restaurant. Il y a, dans chacune des toilettes de l’établissement, une affiche faisant la promotion des bonnes techniques de lavage des mains. Les pratiques en matière d’hygiène des mains sont présentées aux nouveaux membres du personnel pendant la séance d’orientation et on rappelle continuellement au personnel d’adopter de telles pratiques. Les membres du personnel ont accès à l'éducation sur l’hygiène des mains et la bonne utilisation de l’équipement de protection personnelle sur le site intranet de l’hôpital. Ils peuvent aussi en réserver des copies au Service de contrôle des infections. 

Comment diagnostique-t-on l’infection à C. difficile?

Chez les patients présentant des symptômes de maladie, on prélève des échantillons de selles qu’on envoie au laboratoire de santé publique aux fins de dépistage de toxines de C. difficile. Le laboratoire nous informe ensuite des résultats par téléphone si ceux-ci sont positifs. Le personnel du programme ou de l’unité en question ainsi que les professionnels en prévention des infections de Waypoint reçoivent une copie papier de tous les résultats. 

Comment traite-t-on l’infection à C. difficile?

Le traitement dépend de la gravité de la maladie. Les personnes qui affichent des symptômes légers pourraient ne pas nécessiter de traitement. Dans les cas plus graves, il faut avoir recours aux antibiotiques. 

Quelles précautions prend-on pour empêcher la propagation de C. difficile dans l’hôpital?

Waypoint a en place des politiques et des directives concernant le signalement et la gestion des infections. Les directives de gestion des éclosions de maladies entériques (diarrhéiques) et respiratoires sont affichées dans toutes les unités et tous les programmes partout dans l’établissement. Ces directives et politiques sont aussi affichées sur le site intranet de l’hôpital et sont ainsi facilement accessibles à tout le personnel. Quand une maladie infectieuse est détectée, nous adoptons des mesures de contrôle des infections telles que le redoublement de l’hygiène des mains et du nettoyage du milieu.
 
Si vous êtes à l’hôpital et que vous avez une diarrhée associée à C. difficile, il faudra prendre des précautions à votre égard jusqu’à ce que vous n’ayez plus de diarrhée pendant au moins de 48 à 72 heures. On pourrait limiter vos activités à l’extérieur de votre chambre. Tous les membres du personnel de soins de santé qui entreront dans votre chambre porteront une chemise et des gants ou tout autre équipement de protection personnelle nécessaire selon le besoin perçu. Tout le monde devra OBLIGATOIREMENT se laver les mains en sortant de votre chambre. 

Est-ce que Waypoint fait le suivi des cas de C. difficile?

Oui. Le personnel du Service de contrôle des infections surveille les cas confirmés ou soupçonnés de C. difficile et travaille avec les responsables des unités et des programmes à cet égard. Les professionnels en prévention des infections feront un suivi auprès de tous les patients ayant subi un test de dépistage de C. difficile. Ces renseignements, y compris les taux d’infection, sont saisis dans une base de données.